Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Du côté de ma Drôme

Cobonne

Cette merveilleuse après-midi où, en vadrouille du côté du Diois, je me suis trompée de route, et où j'ai bien fait... Arrivée à Cobonne, village perché de la vallée de la Sye, au nord-ouest de la Drôme... j'avais oublié comme cet endroit était beau, calme et reposant.

(Photos G.V.)

"Du château lui même, il ne reste aucune trace, seulement 2 tours rondes, sur le tracé de l'enceinte du 14ème siècle qui en comptait 9, et le donjon, cylindrique lui aussi et curieusement imbriqué avec l'église Saint-Pierre. Datée de la fin du 11ème siècle, celle-ci présente l'aspect propre aux premières églises rurales du pays." (Sources www.ladrometourisme.com)

"Du château lui même, il ne reste aucune trace, seulement 2 tours rondes, sur le tracé de l'enceinte du 14ème siècle qui en comptait 9, et le donjon, cylindrique lui aussi et curieusement imbriqué avec l'église Saint-Pierre. Datée de la fin du 11ème siècle, celle-ci présente l'aspect propre aux premières églises rurales du pays." (Sources www.ladrometourisme.com)

"Village d'origine gallo-romaine. Au 13ème siècle, Cobonne est un fief des Poitiers. Au 14ème siècle, devant l'insécurité engendrée par la guerre dite des épiscopaux, le village se pare d'une enceinte et d'un donjon." (Sources www.ladrometourisme.com)

"Village d'origine gallo-romaine. Au 13ème siècle, Cobonne est un fief des Poitiers. Au 14ème siècle, devant l'insécurité engendrée par la guerre dite des épiscopaux, le village se pare d'une enceinte et d'un donjon." (Sources www.ladrometourisme.com)

"Au XIXe siècle une certaine prospérité avait fait vivre le village, prospérité due à la culture de la vigne et à l’élevage des vers à soie. En 1886, Cobonne comptait 272 habitants ; en outre, y étaient implantées des activités industrielles : un moulinage de soie, une usine de billes de pierre et une papeterie. À cela s’ajoutait l’agriculture traditionnelle des céréales et de l’élevage (Cobonne se trouvait sur le chemin de transhumance vers les plateaux du Vercors). La relative prospérité a conduit des Cobonnois à construire de nouveaux bâtiments dans la vallée et à s’y s’installer." (Sources www.mairiedecobonne.fr)

"Au XIXe siècle une certaine prospérité avait fait vivre le village, prospérité due à la culture de la vigne et à l’élevage des vers à soie. En 1886, Cobonne comptait 272 habitants ; en outre, y étaient implantées des activités industrielles : un moulinage de soie, une usine de billes de pierre et une papeterie. À cela s’ajoutait l’agriculture traditionnelle des céréales et de l’élevage (Cobonne se trouvait sur le chemin de transhumance vers les plateaux du Vercors). La relative prospérité a conduit des Cobonnois à construire de nouveaux bâtiments dans la vallée et à s’y s’installer." (Sources www.mairiedecobonne.fr)

"Les activités périclitant, le village fut abandonné peu à peu -en 1945 une seule maison était occupée- et les habitants demeuraient dans la vallée de la Sye, tant pour continuer les activités agricoles que pour se rapprocher de la vallée du Rhône où se trouvaient les emplois. Cobonne n’était pas loin de disparaître et, sans la volonté de quelques personnes qui refusaient obstinément la mort du village, il ne serait plus qu’un amas de pierres et aurait fait usage de carrière. Anciens habitants et nouveaux arrivants créèrent l’association des Amis du Vieux Cobonne et œuvrèrent ensemble pour faire revivre un patrimoine sans le scléroser ni le figer, et pour redonner vie au village en y associant tous les Cobonnois." (Sources www.mairiedecobonne.fr)

"Les activités périclitant, le village fut abandonné peu à peu -en 1945 une seule maison était occupée- et les habitants demeuraient dans la vallée de la Sye, tant pour continuer les activités agricoles que pour se rapprocher de la vallée du Rhône où se trouvaient les emplois. Cobonne n’était pas loin de disparaître et, sans la volonté de quelques personnes qui refusaient obstinément la mort du village, il ne serait plus qu’un amas de pierres et aurait fait usage de carrière. Anciens habitants et nouveaux arrivants créèrent l’association des Amis du Vieux Cobonne et œuvrèrent ensemble pour faire revivre un patrimoine sans le scléroser ni le figer, et pour redonner vie au village en y associant tous les Cobonnois." (Sources www.mairiedecobonne.fr)

Le lavoir dans le village.

Le lavoir dans le village.

Ce sont ce jour-là les deux seuls habitants du village que j'ai croisé, et je n'ai pas osé les déranger dans leur conversation.

Ce sont ce jour-là les deux seuls habitants du village que j'ai croisé, et je n'ai pas osé les déranger dans leur conversation.

La rénovation du village est juste magnifique.

La rénovation du village est juste magnifique.

La restauration se poursuit, dans un souci d'authenticité.

La restauration se poursuit, dans un souci d'authenticité.

Les habitants et habitantes de la commune de Cobonne (au nombre de 160) sont appelés les Cobonnois et les Cobonnoises.

Les habitants et habitantes de la commune de Cobonne (au nombre de 160) sont appelés les Cobonnois et les Cobonnoises.

Jolies pierres, verdure, ruelles et voûtes s'entremêlent avec charme.

Jolies pierres, verdure, ruelles et voûtes s'entremêlent avec charme.

"Si le village ne bénéficie d’aucune protection au titre des monuments historiques ou des sites (aucun bâtiment n’est classé ni inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, seule est protégée la cloche sur laquelle on peut lire la date 1550), l’action de la Municipalité conjuguée avec celle des Amis du Vieux Cobonne a permis de conduire une restauration qui respecte le caractère rural du village et en préserve la beauté toute simple." (Sources www.mairiedecobonne.fr)

"Si le village ne bénéficie d’aucune protection au titre des monuments historiques ou des sites (aucun bâtiment n’est classé ni inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, seule est protégée la cloche sur laquelle on peut lire la date 1550), l’action de la Municipalité conjuguée avec celle des Amis du Vieux Cobonne a permis de conduire une restauration qui respecte le caractère rural du village et en préserve la beauté toute simple." (Sources www.mairiedecobonne.fr)

Il fut un temps où neuf tours comme celle-ci entouraient et protégeaient Cobonne.

Il fut un temps où neuf tours comme celle-ci entouraient et protégeaient Cobonne.

A l'extérieur du village.

A l'extérieur du village.

Une fontaine, un détail...

Une fontaine, un détail...

Les enfants de l'école de Cobonne sont les amis des insectes et c'est tant mieux! Le village vit en accord avec la nature qui forme son écrin depuis toujours.

Les enfants de l'école de Cobonne sont les amis des insectes et c'est tant mieux! Le village vit en accord avec la nature qui forme son écrin depuis toujours.

***

Pour en savoir plus : 

- Sur le site de la mairie de Cobonne > http://www.mairiedecobonne.fr/histoire-de-cobonne/

L'été, Cobonne accueille des spectacles pour petits et grands : contes, jazz, musique classique, variété... le village est également visité par de nombreux tourismes, et l'on sait pourquoi! 

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Gerard 12/09/2016 21:11

Vos photos de Cobonne sont superbes. J'adhère totalement à vos commentaires : ce village est magnifique, la restauration est exceptionnelle. J'ai l'occasion d'y passer souvent pour le plaisir, et d'assister à des spectacles, en extérieur l'été ou dans l'église. Amicalement. Gérard Betton

Du côté de ma Drôme 12/09/2016 22:51

Merci pour votre message. J'ai eu beaucoup de plaisir à retourner à Cobonne par hasard, plus de 15 ans plus tard par rapport à ma précédente visite, et à redécouvrir ce superbe village. Un soleil magnifique et une luminosité exceptionnelle ont fini ce jour-là de mettre en valeur ce petit bijou de la Drôme, qui mérite vraiment le détour. Cordialement. GV