Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Du côté de ma Drôme

Livron, vu d'en haut

(Photos G.V.)

(Photos G.V.)

J'avoue, je n'avais jamais pris le temps de m'arrêter dans le Haut-Livron, trop habituée (comme beaucoup) à ne seulement traverser le bas de la ville, par la Nationale 7, en allant sur Valence. Alors, quand j'ai reçu la présentation des animations organisées dans cette partie haute de la commune, par l'association "Les Buttineries", je me suis dit que c'était l'occasion de découvrir ce coin perché appelé aussi "Vieux Livron". Et j'ai bien fait.

En ce samedi 22 juillet au soir, nous voilà en train de grimper la côte en voiture pour rejoindre le parking, puis direction à pieds dans les jolies rues anciennes, pour des "Réjouissances ô perchées" organisées par le service culturel de la ville. Là, des artisans et des créateurs sont installés, avec chacun une lampe de chevet, qui donne un air très intimiste à la manifestation. Certains arrivent juste d'une promenade théâtralisée sur le sentier du Brézème (Nom qui m'évoque surtout le vin local que je conseille vivement!). Il est possible de pique-niquer sur place, ce que nous faisons, en nous délectant de bons petits plats de saison préparés par un foodtruck de Privas. Et je retrouve même une presque "vieille" connaissance, le Mokiroule, la librairie ambulante de Pascale, qui tourne dans les villages de Drôme et d'Ardèche. L'ambiance est très sympa et le haut-village vraiment joli, avec une très belle vue sur la plaine de Livron.

Livron, vu d'en haut
Livron, vu d'en haut
Livron, vu d'en haut
Livron, vu d'en haut
Livron, vu d'en haut
Livron, vu d'en haut

La buvette, grâce à laquelle je découvre une autre bière de la Drôme (Un des bons côtés des reportages!), fabriquée par la brasserie de "La Pleine Lune" installée à Chabeuil, est tenue justement par l'association "Les Buttineries", qui m'a transmis le programme. Elle regroupe les habitants et les amoureux du Haut-Livron, et refait vivre cette très ancienne partie de la commune, en organisant notamment un marché bio certains dimanches matins de mi-mai à fin septembre. Et justement, le lendemain est un de ces dimanches-là. Et comme je me rends sur Valence, cette fois, je ne ferai pas l'erreur de ne pas faire de halte!

Retour donc dans le Haut-Livron le dimanche matin, sous un beau soleil, pour le "marché perché tout bio". Les mélodies de l'orgue de barbarie nous accueille, il y a quelques tables et chaises pour boire un verre à l'ombre des arbres, et plusieurs producteurs bio, viandes, légumes, fruits, pains, ainsi que ce jour-là des artisans, dont une créatrice de poupées en tissu de Livron. 

Là encore, nous admirons la jolie petite place et la vue!

Le marché bio s'installe ici jusqu'au 14 septembre, tous les 2ème et 4ème dimanches du mois. 

L'occasion (enfin ou à nouveau!) de découvrir ce Haut-Livron, qui fait partie des nombreux villages perchés de la Drôme.

G.V.

Livron, vu d'en haut
Livron, vu d'en haut
Livron, vu d'en haut
Livron, vu d'en haut
Livron, vu d'en haut
Livron, vu d'en haut

L'origine de Livron est attestée dès 1113, mais un habitat livronnais pourrait remonter à la civilisation romaine de par sa toponymie. Le nom ancien "Castrum Liberonis" aurait pour origine "le domaine d'un homme libre" ou appelé "Liber".
La Via Agripa longe déjà le pied de la colline à cette époque.
Au faite de la colline, Livron n'est longtemps qu'un château entouré de quelques masures. Mais son assise naturelle en fait vite une place très sûre, excellent refuge pour son seigneur l'évèque de Valence. En 1157, la possession de ce château fut reconnue à l'évèque de Valence par Frédéric Barberousse, empereur germanique alors suzerain de la région.
Très tôt aussi, la légende a fleuri sur ce lieu fort, battu par les vents. La Tour du Diable, accrochée au versant de Brézème, garde encore son mystère issu de faits étranges, rapportés par Gervais de Tilbury, en 1211, dans ses Otia Emperiala.
"Cette tour était habitée par des êtres surhumains qui se réservaient la garde de la forteresse. Lorsqu'on introduisait, le soir, un soldat pour faire le guet, au lever du jour celui-ci était retrouvé endormi au pied de la tour et cependant les portes étaient closes. Il n'avait rien vu, rien entendu...".

Extrait du guide du Haut-Livron, réalisé par les Amis du Vieux Livron, l'office de tourisme de Livron, la mairie de Livron-sur-Drôme et la communauté de communes du Val de Drôme.

(Photo Les Buttineries du Haut-Livron)

(Photo Les Buttineries du Haut-Livron)

***

Pour en savoir plus : 

- Sur Livron (sur-Drôme, très exactement!) > www.livron-sur-drome

- Sur l'association "Les Buttineries" > lesbuttinerieshautlivron

Dans la rubrique "Patrimoine", il y a le guide du Haut-Livron pour découvrir l'histoire du vieux village ainsi que de ses rues, ruelles et places.

L'association a aussi sa page Facebook.

- Sur la brasserie de la Pleine Lune, à Chabeuil > www.brasserie-pleinelune.fr

- Sur la librairie ambulante, le "Mokiroule" > www.lemokiroule.fr

- Sur le vin de Brézème, plus petit vignoble des Côtes du Rhône, situé à Livron > valleedeladrome-tourisme.com/savourer/oenotourisme/cotes-du-rhone-du-brezeme

- Il existe aussi des visites guidées du Haut-Livron, proposées par l'office de tourisme du Val de Drôme > valleedeladrome-tourisme.com

 

Une sympathique vidéo réalisée sur le marché perché bio du Haut-Livron.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

raspail elisabeth 25/07/2017 11:50

je suis née 7 rue des fauries haut livron merci pour ces belle photos que de souvenirs !!!!!!!!!!!!!!!!

sbc 25/07/2017 09:37

magnifique aticle comme toujours qui donne envie de redecouvrir notre belle Drome MERCI

Du côté de ma Drôme 25/07/2017 09:44

Merci aux lecteurs fidèles ;-)

Nathalie Bagadey 25/07/2017 07:52

Super article, merci de parler de notre joli quartier !

Du côté de ma Drôme 25/07/2017 09:43

Merci à vous! En effet, vous habitez un bien bel endroit, à découvrir!