Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Du côté de ma Drôme

Ici, rien ne se perd!

(Photos Du côté de ma Drôme)

Il y a longtemps que je voulais aller y faire un tour. Me voici donc partie en direction de Crest, et je ne peux m'empêcher de penser que décidément, il y a là-bas une créativité citoyenne vraiment très riche et innovante. Me voilà arrivée dans un endroit au nom qui en dit déjà long, L'Or des Bennes.

L'Or des Bennes, c'est une recyclerie, qui a ouvert ses portes il y a peu, en septembre dernier. Le principe est simple, les particuliers déposent des affaires dont ils n'ont plus l'utilité, mais qui sont encore en bon état et réemployables. Ces affaires sont triées, réparées si besoin, et revendues ensuite à petits prix. Et force est de constater en survolant du regard les 500m2 que compte le local que la recyclerie a été victime de son succès. "Le stock est arrivé très vite" explique Caroline, bénévole en charge de la communication. "En un mois et demi de temps, cela n'a pas arrêté! Et ça continue!".

L'idée est partie d'un souhait commun de changer de mode de consommation. L'association qui porte la structure a été créée il y a un an et demi, et compte aujourd'hui plus de 150 sympathisants et une trentaine de bénévoles qui participent au quotidien de la recyclerie. Sans compter les quatre postes salariés que le projet a permis de créer. 

Sur la porte d'entrée, sont inscrits les prénoms de tous ceux qui s'affairent ce jour-là pour gérer au plus vite les affaires qui arrivent sans cesse. Et derrière chaque rideau qui délimite les espaces de stockages, s'active un bénévole ou un salarié. Une vraie fourmilière! 

Dans les rayonnages et en coulisses, les petites mains trient, étiquettent, réparent...
Dans les rayonnages et en coulisses, les petites mains trient, étiquettent, réparent...
Dans les rayonnages et en coulisses, les petites mains trient, étiquettent, réparent...
Dans les rayonnages et en coulisses, les petites mains trient, étiquettent, réparent...
Dans les rayonnages et en coulisses, les petites mains trient, étiquettent, réparent...

Dans les rayonnages et en coulisses, les petites mains trient, étiquettent, réparent...

Ici, on trouve de tout. Des meubles, des vêtements, de la décoration, des appareils électro-ménagers, des livres, des disques, des chaussures, du linge de maison... le tout à prix tout petit. Avec même des espaces gratuité, où chacun donne s'il veut, s'il peut. Car le but est de permettre aux personnes avec peu de moyens de pouvoir s'équiper. Ainsi viennent des jeunes couples qui s'installent, des lycéens ou des étudiants, des personnes âgées, des familles. Mais pas que. Il y a aussi tous ceux qui par éthique, veulent consommer différemment. "Le territoire est très ancré dans le développement durable et l'économie solidaire" poursuit Caroline.  

Sur un buste, une tenue attire mon regard. Il y est écrit dessus qu'il s'agit d'une création de "créacycleur". C'est la deuxième partie du projet. S'inscrire dans une logique de création artistique. Qui sont les "créacycleurs"? "Des bénévoles, vous peut-être? Ils détournent les objets déposés à l'Or des Bennes pour leur redonner une seconde vie, une création originale, refaire du beau de ce que nous ne voulons plus dans nos maisons" est-il expliqué un peu plus haut sur le mur. Bientôt, des ateliers de relooking, de customisation et de détournement d'objets seront également proposés, avec le souhait ultime d'installer une "boutique des créacycleurs" dans les lieux.

A "L'Or des Bennes", rien ne se perd, tout se transforme, se revend ou se donne.
A "L'Or des Bennes", rien ne se perd, tout se transforme, se revend ou se donne.
A "L'Or des Bennes", rien ne se perd, tout se transforme, se revend ou se donne.
A "L'Or des Bennes", rien ne se perd, tout se transforme, se revend ou se donne.
A "L'Or des Bennes", rien ne se perd, tout se transforme, se revend ou se donne.
A "L'Or des Bennes", rien ne se perd, tout se transforme, se revend ou se donne.
A "L'Or des Bennes", rien ne se perd, tout se transforme, se revend ou se donne.
A "L'Or des Bennes", rien ne se perd, tout se transforme, se revend ou se donne.

A "L'Or des Bennes", rien ne se perd, tout se transforme, se revend ou se donne.

Cet après-midi là, à l'accueil et à la caisse, il y a Sébastien. Avant de restituer les achats à sa clientèle, il pèse tout ce qui sort. Cela permet de chiffrer combien de kilos d'affaires ont été réemployées, et donc, ne sont pas passées par la case déchèterie. 

L'expérience est aussi et avant tout humaine, car si la recyclerie "L'Or des Bennes" a créé de l'emploi, elle se veut aussi un lieu de partage de connaissances et d'expériences. Ici on vient aussi bricoler ensemble. Ici, on vient papoter tout en travaillant. Ici, l'humain est au coeur du projet.

Un projet qui prend une telle ampleur que des besoins se font sentir. C'est pourquoi la recyclerie "L'Or des Bennes" fait actuellement appel à la générosité collective avec une opération de financement participatif, commencée le 3 novembre et qui se termine le 8 décembre. Objectif : récolter de quoi financer l'achat d'un nouveau camion permettant de chercher à domicile les dons volumineux comme les meubles, mais aussi s'équiper en outils professionnels, et enfin acquérir une aérogommeuse (pour les incultes comme moi, cela permet de décaper les surfaces, des meubles entre autres). Bien sûr, des contreparties sont proposées, mais la question n'est pas là... 

Car au royaume de "L'Or des Bennes", le consom'acteur est roi!

 G.V.

Le ton est donné dès l'arrivée avec cette caravane installée dans l'entrée de la cour, transformée en "espace de gratuité".

Le ton est donné dès l'arrivée avec cette caravane installée dans l'entrée de la cour, transformée en "espace de gratuité".

***

Pour en savoir plus :

Recyclerie L'Or des Bennes, 82 Chemin du Grand Saint-Jean, Crest.

Tél : 07 71 16 64 26.

Horaires d'ouverture (hiver) : mercredi et vendredi de 13h30 à 18h et samedi de 9h30 à 18h.

La page Facebook de L'Or des Bennes > www.facebook.com/LOr-des-Bennes

J'y ai croisé l'ancêtre de mon ordinateur... 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Jipaipai 04/12/2017 18:00

J'adore l'idée, j'aimerais la même chose sur Saint Paul Trois Châteaux ou c'est vraiment la galére pour jeter ses déchets et histoire de chiner un peu...et en plus c'est bon pour la planéte, super!