Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Du côté de ma Drôme

Si la Truffe m'était contée...

(Photos Du côté de ma Drôme)

On l'appelle "Trufa" en Espagne et au Portugal ; "Tartufo" en Iltalie ; "Truffle" en Angleterre ; "Trüffel" en Allemagne" ; "Trufla" en Pologne... Les connaisseurs la désignent sous ses noms savants de "Tuber Malanosporum" à "Tuber Aestivium" entre autres, suivant les saisons. Mais son nom d'artiste au delà des frontières, c'est le "diamant noir".

Moi, je la préfère râpée et en fines tranches sur des ravioles (du Royans bien sûr!), avec un filet d'huile d'olives (de Nyons évidemment!). Quoiqu'en omelette... 

L'omelette aux truffes justement! Ce week-end, du côté de Saint-Paul-Trois-Châteaux, les coquilles d'oeufs vont s'entasser, les poëles vont chauffer et les amateurs de truffes vont lui faire honneur. Car c'est la 32ème édition de l'Omelette aux Truffes et le salon des vins de la Drôme Provençale. A cette occasion, en trois jours, pas moins de 3000 repas aux truffes seront servis à la Maison de la Truffe et du Tricastin.

Un bien bel endroit, niché dans le coeur historique de Saint-Paul-Trois-Châteaux, entre vielles pierres et ruelles anciennes, où se raconte l'histoire du diamant noir le plus célèbre, la truffe, cette noble invitée des tables d'hiver dont le Tricastin est la première région productrice d'Europe. Un lieu qui mérite vraiment le détour, que l'on soit amateur ou non de truffe, ne serait-ce que pour comprendre par quel miracle naturel vient à se former ce précieux champignon, le plus souvent au pied d'un chêne.

Dans ce lieu intimiste comme un écrin qui abrite un précieux trésor, on y découvre les différentes sortes de truffes, les termes rattachés à cette production comme le "caveur" ou le "rabassier"pour désigner le ramasseur de truffes ; le "cavage", qui est la recherche de truffes ; ou encore le "fouji", le pic qui permet de déterrer les truffes. On y apprend aussi l'alchimie qui se crée entre le champignon et l'arbre, le premier s'associant avec les racines du second. "La terre brûlent autour de l'arbre" disent les trufficulteurs. 

Ici les truffes déposées à côté des écrans interactifs sont en fait des souris qui permettent, en cliquant, de s'infiltrer à l'intérieur du champignon. 

L'espace d'exposition sur la truffe se compose de plusieurs salles et dans un circuit agrémenté de films, de photos et d'ateliers interactifs, mène le visiteur du pied du chêne truffier à une cuisine où se dévoilent de nombreuses recettes. Au rez-de-chaussée se trouve un espace de dégustation-vente des vins de l'appellation Grignan-les-Adhémar et de produits du terroir.
L'espace d'exposition sur la truffe se compose de plusieurs salles et dans un circuit agrémenté de films, de photos et d'ateliers interactifs, mène le visiteur du pied du chêne truffier à une cuisine où se dévoilent de nombreuses recettes. Au rez-de-chaussée se trouve un espace de dégustation-vente des vins de l'appellation Grignan-les-Adhémar et de produits du terroir.
L'espace d'exposition sur la truffe se compose de plusieurs salles et dans un circuit agrémenté de films, de photos et d'ateliers interactifs, mène le visiteur du pied du chêne truffier à une cuisine où se dévoilent de nombreuses recettes. Au rez-de-chaussée se trouve un espace de dégustation-vente des vins de l'appellation Grignan-les-Adhémar et de produits du terroir.
L'espace d'exposition sur la truffe se compose de plusieurs salles et dans un circuit agrémenté de films, de photos et d'ateliers interactifs, mène le visiteur du pied du chêne truffier à une cuisine où se dévoilent de nombreuses recettes. Au rez-de-chaussée se trouve un espace de dégustation-vente des vins de l'appellation Grignan-les-Adhémar et de produits du terroir.
L'espace d'exposition sur la truffe se compose de plusieurs salles et dans un circuit agrémenté de films, de photos et d'ateliers interactifs, mène le visiteur du pied du chêne truffier à une cuisine où se dévoilent de nombreuses recettes. Au rez-de-chaussée se trouve un espace de dégustation-vente des vins de l'appellation Grignan-les-Adhémar et de produits du terroir.
L'espace d'exposition sur la truffe se compose de plusieurs salles et dans un circuit agrémenté de films, de photos et d'ateliers interactifs, mène le visiteur du pied du chêne truffier à une cuisine où se dévoilent de nombreuses recettes. Au rez-de-chaussée se trouve un espace de dégustation-vente des vins de l'appellation Grignan-les-Adhémar et de produits du terroir.
L'espace d'exposition sur la truffe se compose de plusieurs salles et dans un circuit agrémenté de films, de photos et d'ateliers interactifs, mène le visiteur du pied du chêne truffier à une cuisine où se dévoilent de nombreuses recettes. Au rez-de-chaussée se trouve un espace de dégustation-vente des vins de l'appellation Grignan-les-Adhémar et de produits du terroir.
L'espace d'exposition sur la truffe se compose de plusieurs salles et dans un circuit agrémenté de films, de photos et d'ateliers interactifs, mène le visiteur du pied du chêne truffier à une cuisine où se dévoilent de nombreuses recettes. Au rez-de-chaussée se trouve un espace de dégustation-vente des vins de l'appellation Grignan-les-Adhémar et de produits du terroir.
L'espace d'exposition sur la truffe se compose de plusieurs salles et dans un circuit agrémenté de films, de photos et d'ateliers interactifs, mène le visiteur du pied du chêne truffier à une cuisine où se dévoilent de nombreuses recettes. Au rez-de-chaussée se trouve un espace de dégustation-vente des vins de l'appellation Grignan-les-Adhémar et de produits du terroir.

L'espace d'exposition sur la truffe se compose de plusieurs salles et dans un circuit agrémenté de films, de photos et d'ateliers interactifs, mène le visiteur du pied du chêne truffier à une cuisine où se dévoilent de nombreuses recettes. Au rez-de-chaussée se trouve un espace de dégustation-vente des vins de l'appellation Grignan-les-Adhémar et de produits du terroir.

Et puis il y a toutes ces anecdotes qui ont traversé les temps sur cet aliment, certainement l'un des plus anciens puisque la truffe est déjà présente dès le paléolithique et la Préhistoire. Oui nos amis les dinosaures faisaient déjà des repas truffes! 

Au Moyen-Age, elle est qualifié d'ingrédient diabolique, par sa couleur et le fait qu'elle vienne de sous la terre, et en raison de l'image qu'elle véhicule. "En manger consiste à braver Dieu, commercer avec Satan, tel un sorcier", est-il expliqué dans l'exposition. "Traverser une truffière porte malheur. La présence de "ronds de sorcières" autour des arbres ne fait que nourrir l'imagination".

Elle est remise au goût du jour à la cour du Pape en Avignon, mais ce n'est qu'au 18ème siècle qu'un homme politique et gastronome de renom, Brillat-Savarin, déclare que "la truffe mérite d'être cuisinée pour ses qualités intrasèques". La suite ne fera que confirmer ce constat, élevant la truffe au rang de l'un des mets les plus raffinés qui soient, s'invitant dans les plus grandes tables gastronomiques et dans les menus les plus prestigieux. 

Avec ses 4500 hectares de chênes truffiers, répartis sur 68 communes de la Drôme Provençales, de Montélimar à Nyons, et 14 dans le Vaucluse, la région du Tricastin, du canton de Grignan et de l'Enclave des Papes représente plus de 70% de la production nationale de truffes. Et actuellement, 227 espèces de truffes sont répertoriées dans le "Index Fungorum", la bible officielle internationale consacrée aux champignons.

Et pourtant, comme il est écrit dans l'une des dernières salles d'exposition de la Maison de la Truffe et du Tricastin, et comme l'ont fait constater les frères Goncourt, "Pensez qu'on ne sait pas le nom du premier cochon qui a trouvé une truffe!".

G.V.

La Maison de la Truffe et du Tricastin a pour mission d'assurer la promotion de la Truffe du Tricastin, en collaboration avec le syndicat de la truffe. Inaugurée en 1986 dans des locaux communaux, cette association regroupe des représentants du syndicat de la truffe, de la Confrérie de la truffe, de la mairie, de l’AOC Grignan-les Adhémar, sans oublier les bénévoles des « Amis de la Truffe ». L'aménagement de l'espace muséanographique dédié à la truffe a été réalisé en octobre 2013.

La Maison de la Truffe et du Tricastin a pour mission d'assurer la promotion de la Truffe du Tricastin, en collaboration avec le syndicat de la truffe. Inaugurée en 1986 dans des locaux communaux, cette association regroupe des représentants du syndicat de la truffe, de la Confrérie de la truffe, de la mairie, de l’AOC Grignan-les Adhémar, sans oublier les bénévoles des « Amis de la Truffe ». L'aménagement de l'espace muséanographique dédié à la truffe a été réalisé en octobre 2013.

"Le prix de la truffe est déterminé par plusieurs paramètres : l’espèce de la truffe, le marché et le volume de la production. Les marchés n’ont pas lieu le même jour et n’ont pas tous la même valeur, on peut donc voir de grandes variations de prix sur une semaine selon le lieu. La truffe noire, Tuber Melanosporum, a un prix qui varie entre 500 à 1000 euros le kg. La truffe blanche d’Alba est la plus chère, et est vendue entre 5000 à 7000 euros le kg. En novembre 2013, onze truffes blanches ont été vendues 274 200€ à Alba dans le Piémont Italien. Côté conserve, on a vu en 2005, 100 grammes de truffes noires brossées vendues à plus de 1 590 € le kg. La truffe brossée est plus chère, en effet elle est débarrassée de sa terre, ce qui peut représenter environ 10% de son poids." (Source www.truffe-noire.info)

"Le prix de la truffe est déterminé par plusieurs paramètres : l’espèce de la truffe, le marché et le volume de la production. Les marchés n’ont pas lieu le même jour et n’ont pas tous la même valeur, on peut donc voir de grandes variations de prix sur une semaine selon le lieu. La truffe noire, Tuber Melanosporum, a un prix qui varie entre 500 à 1000 euros le kg. La truffe blanche d’Alba est la plus chère, et est vendue entre 5000 à 7000 euros le kg. En novembre 2013, onze truffes blanches ont été vendues 274 200€ à Alba dans le Piémont Italien. Côté conserve, on a vu en 2005, 100 grammes de truffes noires brossées vendues à plus de 1 590 € le kg. La truffe brossée est plus chère, en effet elle est débarrassée de sa terre, ce qui peut représenter environ 10% de son poids." (Source www.truffe-noire.info)

CLIN D'OEIL À PAUL BOCUSE, décédé le 20 janvier 2018, qui a créé le 25 février 1975 la soupe VGE, pour le banquet organisé par le président Valéry Giscard d'Estaing et son épouse Anne-Aymone au palais de l'Élysée, à l'occasion de l'admission au grade de chevalier de la Légion d'honneur du chef. Au moment de servir la soupe recouverte de son feuilletage, Paul Bocuse dit à son hôte : « Monsieur le président, on va casser la croûte ».

CLIN D'OEIL À PAUL BOCUSE, décédé le 20 janvier 2018, qui a créé le 25 février 1975 la soupe VGE, pour le banquet organisé par le président Valéry Giscard d'Estaing et son épouse Anne-Aymone au palais de l'Élysée, à l'occasion de l'admission au grade de chevalier de la Légion d'honneur du chef. Au moment de servir la soupe recouverte de son feuilletage, Paul Bocuse dit à son hôte : « Monsieur le président, on va casser la croûte ».

***

Pour en savoir plus :

- sur la Maison de la Truffe et du Tricastin > maisondelatruffe.com

- Sur Saint-Paul-Trois-Châteaux, le site de la mairie > ville-saintpaultroischateaux.fr

- Sur la région du Tricastin, le site de l'office de tourisme > www.office-tourisme-tricastin.com

Il y aussi le marché aux truffes noires duTricastin, dans le centre ancien de Saint-Paul-Trois-Châteaux toujours, tous les dimanches de 10h à 12h30, jusqu'au 11 mars 2018, en présence des trufficulteurs locaux, qui vous diront tout sur la truffe et comment la déguster.

Pour en savoir plus sur ce marché > www.truffes-en-tricastin.fr

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article