Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Du côté de ma Drôme

Ce bout de Drôme tombé du ciel

(Photos Du côté de ma Drôme - Avril 2018)

Si vous avez la chance comme moi de pouvoir vous évader quelques jours à Paris, je vous conseille de faire un détour par le Muséum National d'Histoire Naturelle. Car au coeur de ce site magnifique, entre la Grande Galerie de l'Evolution et le jardin des plantes, se cache en ce moment et pour quelques temps encore un petit bout de Drôme. Et pas n'importe lequel. Un petit bout de Drôme tombé du ciel, du côté du lac de Bouvante.

Le 30 juillet 1978, lors d'un pique-nique familial, un promeneur remarque de l'herbe brûlée à proximité du lac et  découvre une pierre sombre et brillante. Il s'agit en fait d'une météorite, qui lors de sa chute, a creusé un trou de 25 cm de diamètre et de 50 cm de profondeur. Elle pèse 8,3 kg, et fait partie des 5 météorites françaises provenant de l'astéroïde Vesta, corps de 500 kilomètres de diamètre appartenant à la ceinture d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter.

Ce petit bout de Drôme tombée du ciel est donc l'un des invités de la passionnante exposition temporaire présentée depuis le 18 octobre 2017 jusqu'en janvier 2019 au Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris, et baptisée "Météorites, entre ciel et terre".

Ce bout de Drôme tombé du ciel
Ce bout de Drôme tombé du ciel

On y découvre à travers un parcours très ludique et participatif plus de 350 pièces de la collection du Muséum, ainsi que des pièces rares issues de collections du monde entier. On peut aussi s'essayer à la capture virtuelle de météorites ; mais aussi construire sa propre météorite sur un grand écran tactile ; ou encore voyager dans l'espace au coeur des météorites dans une grande bulle à écrans qui rend ce périple magique ; et exceptionnellement, à la fin de l'exposition, chacun peut toucher un bout de Lune ou de Mars!

Il y a beaucoup d'émotion dans cette belle exposition, qui nous replace à notre échelle et nous rappelle que pendant ce temps-là, alors que nous vaquons souvent très égoïstement à nos petites vies, tout là-haut, bien au dessus de nous, tourbillonne une autre histoire, fascinante, et à laquelle nous sommes inévitablement liés. Objets de culte ou de science, source de crainte ou d'inspiration, les météorites ont d'abord et toujours été porteuses d'informations inestimables. Car la plupart se sont formées dans les tous premiers instants du système solaire, il y a 4,56 milliards d'années.

Alors, si vos pas vous mènent malgré les grèves de trains du côté de la capitale, n'hésitez-pas, faites une halte au Muséum National d'Histoire Naturelle. Levez les yeux au ciel, restez la tête dans les étoiles, laissez cette pluie de météorites vous entourer et rencontrez ces pierres venues de là-haut, dont une, un jour, a eu la merveilleuse idée de finir sa promenade céleste dans notre Drôme.

G.V.

Chaque année, plus de 20000 tonnes de matière météoritique entrent dans l'atmosphère terrestre. Il s'agit principalement de poussières interplanétaires, dont les plus grosses (environ 1mm) sont à l'origine des étoiles filantes.
La météorite, quant à elle, est une pierre extraterrestre qui est parvenue sur le sol terrestre. On estime qu'il tombe seulement 5 tonnes par an de météorites dont la masse est supérieure à1 kg, soit environ 5000 météorites.

Source Muséum National d'Histoire Naturelle, Paris.

"S'il pleut des pierres, c'est que les vents les ont d'abord enlevées" (Pline l'Ancien, extrait d'Histoire Naturelle, livre II).
"S'il pleut des pierres, c'est que les vents les ont d'abord enlevées" (Pline l'Ancien, extrait d'Histoire Naturelle, livre II).
"S'il pleut des pierres, c'est que les vents les ont d'abord enlevées" (Pline l'Ancien, extrait d'Histoire Naturelle, livre II).
"S'il pleut des pierres, c'est que les vents les ont d'abord enlevées" (Pline l'Ancien, extrait d'Histoire Naturelle, livre II).
"S'il pleut des pierres, c'est que les vents les ont d'abord enlevées" (Pline l'Ancien, extrait d'Histoire Naturelle, livre II).
"S'il pleut des pierres, c'est que les vents les ont d'abord enlevées" (Pline l'Ancien, extrait d'Histoire Naturelle, livre II).

"S'il pleut des pierres, c'est que les vents les ont d'abord enlevées" (Pline l'Ancien, extrait d'Histoire Naturelle, livre II).

***

Pour en savoir plus :

- sur l'exposition "Météorites, entre ciel et terre" > meteorites.grandegaleriedelevolution.fr

- sur le lac de Bouvante > www.parc-du-vercors.fr

En voiture, surveillez toujours le ciel!!! Le 9 octobre 1992, un spectaculaire bolide a survolé plusieurs états des Etats-Unis sur 800 km avant d'atterrir à Peekskill, dans l'état de New-York... sur l'arrière de cette Chevrolet Malibu rouge, exposée actuellement devant la Grande Galerie de l'Evolution.

En voiture, surveillez toujours le ciel!!! Le 9 octobre 1992, un spectaculaire bolide a survolé plusieurs états des Etats-Unis sur 800 km avant d'atterrir à Peekskill, dans l'état de New-York... sur l'arrière de cette Chevrolet Malibu rouge, exposée actuellement devant la Grande Galerie de l'Evolution.

Bande-annonce de l'exposition visible jusqu'au 10 juin 2018 à la Grande Galerie de l'Evolution, au Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article